Menu

La mode écoresponsable, le style alliant éthique et modernité

décembre 2, 2019 - Shopping
La mode écoresponsable, le style alliant éthique et modernité

La mode, c’est un art. La mode écologique, c’est l’art sublimé dans le respect de tout un pan artistique, de la création du tissu, à la réalisation de l’habit. C’est choisir de se vêtir au naturel, en toute conscience et garder le plaisir de s’habiller tendance, chic et moderne.

La mode éthique, un partage sur toute la chaîne de production

L’idée de départ vient d’un besoin de prendre soin de soi et de tous les éléments qui nous entourent. Pour ce faire, les créateurs s’allient avec des acteurs ayant la même vision, le même défi et une véritable conviction dans ce projet. La mode bio, ce n’est pas que des vêtements, ce sont aussi les accessoires, comme les bijoux ou le maquillage, tels ces vernis biosourcés de la marque Nailmatic, qui permettent de rester naturelle jusqu’au bout des ongles, tout en respectant la biodiversité. Non seulement, ils satisfont les écolos, mais également les végans et les adeptes du « cruelty free ». De plus, ils sont de fabrication française.

Comment préserver sa santé en achetant des vêtements bio ?

On le sait aujourd’hui, le fait de porter des habits traités aux produits chimiques, provoquent principalement des réactions cutanées, parfois graves. Les lavages répétés n’atténuent que longtemps après la présence de ces substances. Ils sont majoritairement mélangés aux pigments. Ce qui perdure leur impact sur le corps. L’idéal est alors de s’habiller avec des tenues biologiques, naturels et exempts de principes toxiques. Qui plus est, vous vous protégez vous-même et autant les personnes devant manipuler à longueur de journée, tous ces éléments dangereux.

L’intégration des produits recyclées dans la mode

Cet aspect fait aussi partie de l’ écoresponsabilité, vis-à-vis des matières premières encore réutilisables et ce, pour notre bien-être. Le polyester recyclé en est un bel exemple, conçu à partir de bouteilles en plastiques fondues, puis transformées en fil. Ce matériau participe donc aux contenus « upcycling » ou tout ce qui se recycle contribue à diminuer l’excès de la fabrication des déchets pétroliers.