Menu

Guide pratique pour louer un voilier

octobre 2, 2018 - Services
Guide pratique pour louer un voilier

Louer un voilier lors de vos vacances et une perspective qui peut s’avérer très séduisante. Profiter du soleil et de la mer, fuir la cohue des plages mais surtout profiter de paysages tout à fait exotiques, la virée en mer fait chaque année de plus en plus d’adeptes. Découvrez en quelques conseils comment profiter pleinement de votre escapade nautique.

A qui s’adresser pour louer un voilier ?

En famille, entre amis et même entre collègues, profiter d’une évasion en mer est une véritable bouffée d’oxygène. Afin que votre projet revête toutes les caractéristiques d’une merveilleuse échappée belle, contacter un professionnel sérieux de la location de voilier est un impératif. Pour louer votre voilier pas cher, vous pouvez déjà commencer vos recherches en compulsant les offres disponibles sur internet.

Veillez néanmoins à bien vous tenir informé des différentes conditions générales et des termes du contrat de location. N’hésitez pas à demander un devis auprès de votre loueur et ainsi pouvoir faire le tri parmi toutes les offres disponibles. Posez les bonne questions et surtout, une fois votre choix fixé, prenez le temps de vérifier l’état de l’embarcation qui vous sera fournie, tant sur le plan de la sécurité que des conditions de restitution (plein de carburant, garantie, nettoyage…)

Tout savoir sur la location de voilier

Louer un voilier est un loisir simple mais qui demande néanmoins une grande attention. Que vous soyez un navigateur chevronné et habile ou plutôt un novice en quête d’aventure, vous ne pourrez pas prendre la mer sans respecter un certain nombre de conditions préalables.

Si vous avez décidé d’opter pour un voilier dont la puissance est supérieure à 4.5 kilowatts (6 chevaux), vous êtes obligé de posséder un permis bateau. Ce dernier devra être obtenu en fonction de la zone dans laquelle vous avez prévu de naviguer. Un permis côtier pour naviguer jusqu’à 11 km d’un abri côtier, un permis fluvial pour les plans d’eau intérieur ou éventuellement un permis hauturier pour pouvoir vous aventurer en haute-mer. Dans le cas où vous ne posséderiez pas le précieux papier, vous pourrez toujours louer les services d’un skipper.