Menu

Assurance automobile : les types de contrat

février 20, 2017 - Services
Assurance automobile : les types de contrat

Il est impossible de circuler en voiture sans avoir une assurance. Le montant de l’assurance dépendra de plusieurs paramètres : le véhicule et sa cote du véhicule, les trajets effectués personnels et/ou professionnels, le coefficient lié au bonus-malus, le lieu de résidence mais surtout l’ancienneté du permis de conduire. Focus sur les différents contrats possibles.

Les types d’assurances

L’assurance « temporaire »

Comme son nom l’indique, cette assurance est de courte durée. Elle couvre comme son nom l’indique, est un contrat provisoire de courte durée qui varie selon les cas de 1 à 90 jours. Elle est idéale pour des conducteurs qui utilisent de manière occasionnelle leur véhicule – import/export, sortie de fourrière, déménagement par exemple – et pour qui le contrat auto classique ne présente pas un intérêt significatif.

Cette assurance provisoire garantie la responsabilité civile, une assistante défense et recours, panne mais aussi accident et garantie corporelle. Pour connaitre les conditions d’adhésion, cliquez ici.

L’assurance dite « au tiers »

Minimum légal obligatoire – en France mais aussi au sein des pays de l’Union Européenne – cette assurance couvre la responsabilité civile du conducteur. Tout simplement, les dommages matériels ou corporels qui seraient causés à autrui – piétons, cyclistes, passagers, occupants d’un autre véhicule – sont garantis en cas d’indemnisation.

Cependant, ce contrat n’indemnise pas les éventuels dommages – matériels et / ou physiques – que l’assuré pourrait se causer à lui-même avec son propre véhicule.

L’assurance dite « tout risque »

L’assurance automobile qui est complète. Elle prend en charge les dommages causés par un tiers, aux passagers, aux véhicules en cause mais aussi à l’assuré qu’il soit victime ou responsable de l’incident. Petit plus, si le responsable du dommage n’est pas identifié – animal, acte de vandalisme, dégât sur un parking par exemple – ce contrat garantit une indemnisation. Dans ce cas, il faut veiller à regarder quel est le montant de la franchise.

Les garanties optionnelles

Quel que soit le type de contrat, il est possible de souscrire à des garanties supplémentaires, soumises elles-aussi à une franchise ou non selon le contrat et les compagnies d’assurance.

Parmi celles-ci, il y a la garantie bris de glace où le pare-brise mais aussi les vitres latérales sont indemnisées en cas d’accident ou de vandalisme. Il peut y avoir aussi la garantie contre le vol et / ou l’incendie ou encore les catastrophes naturelles déclarée par arrêté interministériel et publiée au Journal Officiel. Il peut y avoir aussi l’assistance en cas de sinistre, la protection juridique, le dépannage voire la prime ou la franchise pour des conducteurs occasionnels du véhicule.

L’absence de garantie minimale est répréhensible. C’est passible d’une amende voire de la suspension du permis de conduite dans le pire des cas.