Menu

Pourquoi a-t-on peur des implants mammaires ?

février 2, 2017 - Santé
Pourquoi a-t-on peur des implants mammaires ?

La majorité des femmes n’aiment pas leurs poitrines. Cependant, la perspective d’une chirurgie esthétique reste suffisamment angoissante pour décourager la plupart d’entre elles à envisager d’y remédier. Quelles sont les trois principales sources d’angoisse chez les femmes à propos d’une opération d’augmentation mammaire ?

Se retrouver avec une poitrine trop grosse.

En France, nous avons la chance d’avoir des praticiens de renom qui respectent une certaine forme d’éthique professionnelle. Ils vous conseilleront dans votre démarche et vous diront en toute honnêteté si le résultat risque d’être disproportionné. Accordez-leur votre confiance dans la mesure du possible. Pour vous donner un aperçu, la meilleure méthode restant de tester chez soi la forme désirée à l’aide d’un bas et d’un peu de riz que vous placerez dans votre soutien-gorge.

Un implant qui se casse.

L’on dit souvent qu’il faut changer ses prothèses tous les dix ans environ. En réalité, elles peuvent durer plus longtemps, jusqu’à la rupture. Une prothèse qui se brise dans le sein n’est pas un danger pour la santé. Les modèles remplis d’une solution saline vont se vider progressivement et le liquide sera absorbé par le corps. Le silicone quant à lui restera et ne sera pas assimilé par les glandes mammaires. Il suffira simplement de changer la prothèse défectueuse, souvent en anesthésie locale.

Le silicone, un liquide dangereux ?

D’après les médecins d’une Clinique française à proximité de la Suisse spécialisée dans l’augmentation mammaire, les prothèses en silicone ne représentent pas un danger. Effectivement, les modèles de première génération ont eu longtemps très mauvaise réputation, et furent même interdits pendant un certain temps. Aujourd’hui, les études médicales ne démontrent aucun danger pour la femme. Le silicone ne provoquerait ni cancers ni maladies auto-immunes. La protection des derniers modèles a été largement renforcée et les techniques chirurgicales ont été améliorées pour garantir à la patiente à la fois plus de confort et de sécurité.