Menu

Les jus à ne pas manquer pour affronter l’hiver sans frissonner

novembre 10, 2016 - Santé
Les jus à ne pas manquer pour affronter l’hiver sans frissonner

Dès que l’automne a tiré sa révérence, notre organisme entre dans une période difficile qui est rythmée par les intempéries et le froid. Il est impératif de lui donner les armes essentielles pour qu’il puisse les combattre.

Des mixtures riches en oligo-éléments et en sels minéraux

Nombreux sont ceux qui dégustent un jus d’orange maison lors du petit déjeuner et cela semble être une bonne astuce pour votre santé puisque vous faites le plein de vitamines C. Toutefois, pour lutter contre la fatigue et surtout les rhumes qui se promènent de plus en plus, il sera indispensable de boire quelques gorgées de jus de légumes. Ces derniers sont riches en nutriments, en oligo-éléments, et même en sels minéraux. Vous pourrez donc affronter l’hiver avec aisance grâce à quelques mélanges.

Un jus pas très savoureux, mais efficace pour la flore intestinale

Pour une préparation optimisée, vous devez sélectionner un extracteur de jus qui est idéal pour toutes les réalisations. Grâce à cet appareil, vous serez amené à découvrir diverses associations et la plus connue est à base de gingembre, céleri, carotte et de pomme. Si par contre, vous êtes malheureusement frappé de plein fouet par un problème au niveau de l’estomac, n’hésitez pas à miser sur un jus de pomme de terre additionné à du chou blanc et à un jus de carotte.

Des jus de légumes spécifiques pour affronter les frimas de l’hiver

Certes, le goût n’est pas très idyllique, mais il sera parfait pour reconstruire votre paroi intestinale endommagée. Pour les super-jus de l’hiver, vous pouvez choisir la pomme, la carotte, le gingembre et la betterave ou encore les épinards, le persil, le céleri blanc ainsi que la carotte. Il suffit de trouver l’association qui comble toutes vos attentes, mais sachez que ces ingrédients sont particulièrement bénéfiques pour votre organisme. Par contre, il est impératif de ne pas mélanger le jus des fruits avec celui des légumes, cela est susceptible d’entacher l’assimilation.