Menu

Le suivi obstétrique est essentiel pour surveiller un diabète gestationnel

mars 1, 2017 - Santé
Le suivi obstétrique est essentiel pour surveiller un diabète gestationnel

Il n’est malheureusement pas rare d’être la cible d’un diabète gestationnel au cours des neuf mois de grossesse. Ces symptômes demandent la plus grande prudence puisque l’impact pour le nourrisson peut être très important.

7 % des grossesses sont concernées par ce diabète selon une récente étude

Un gynécologue est essentiel pour surveiller un tel diabète qui peut provoquer des malformations, des difficultés respiratoires, cardiaques… Cette hyperglycémie a des conséquences variables en fonction des sujets, mais l’attention doit être maximale. Les statistiques partagées par des chercheurs montrent que près de 7 % des grossesses sont généralement touchées par ces symptômes qui entraînent dans de nombreux cas de figure une naissance avant terme.

Quelques facteurs viennent favoriser le développement d’un tel diabète gestationnel

Il ne faut pas oublier que la vie du bébé est en jeu pendant les neuf mois de grossesse. Par conséquent, cette même enquête nous permet de constater que le risque de décéder des suites d’un diabète gestationnel est de 30 % pour les enfants. Les professionnels de la santé conseillent un suivi obstétrique précis avec notamment un dépistage rapide. L’organisme de la mère est aussi pris en compte, quelques facteurs peuvent favoriser la situation, c’est le cas pour le surpoids, l’obésité, l’âge, les antécédents…

Le risque que l’enfant souffre par la suite d’un diabète de type 2 est grand

Les spécialistes prescrivent des traitements afin de limiter les risques, mais ils peuvent allonger la grossesse. L’enfant est donc confronté plus longtemps à cette situation, ce qui provoque des complications encore plus importantes sur le long terme. Pour réduire au maximum les risques, il existe une seule solution qui consiste à miser sur un dépistage précis et surtout un suivi minutieux. Dans certains contextes, il n’est pas rare d’identifier un diabète de type 2 chez l’enfant.