Menu

Comment inviter l’art dans notre quotidien ?

juillet 16, 2018 - Loisirs
Comment inviter l’art dans notre quotidien ?

Entre le travail qui nous prend bien huit heures de notre temps par jour, cinq jours par semaine, le temps de trajet, le temps à consacrer aux enfants, ou à la recherche d’un.e partenaire, les sorties entre amis, les voyages d’affaire ou les embrouilles familiales, notre créativité en prend un coup et se retrouve souvent relayée à l’arrière-plan. Pourtant, apprendre à jouer de la basse ou faire du théâtre, on en rêve depuis si longtemps…

Trouver du temps

Pour cela, on peut se lever trente minutes avant l’heure habituelle de réveil. Vous refusez déjà, et je comprends, moi-même, je ne suis pas sûre que je le ferais, à votre place. Mais ces trente minutes n’appartiendront qu’à vous et à la réalisation de vos envies. Vous voyez ce dessin en bout de table que vous n’avez pas pu terminer avant-hier soir ? En vous y remettant le matin, vous aurez l’esprit libre, les neurones frais et dispos, et prendrez plus de plaisir qu’en fin de journée, lorsque les tourmentes du travail vous poursuivent chez vous. Au contraire, si jouer de la batterie vous permet de vous défouler et que vous vous éclatez le soir en pensant à une remarque désagréable que vous a faite la maîtresse d’école, gardez un peu de temps pour vous après le dîner. Certaines école d’art et de musique averties sont ouvertes jusqu’à 21h !

Apprenez à penser à vous

En regardant votre agenda de la semaine dernière, de la semaine en cours et de la semaine prochaine, combien de moments pour vous constatez-vous que vous avez prévu ? Et combien d’événements qui ne vous intéressaient pas vraiment vous êtes-vous imposés pour faire plaisir ? Établissez des priorités et ajoutez dans votre emploi du temps des moments consacrés à votre art. N’ayez pas peur de dire « non » à vos amis et de passer pour une personne égoïste. Plus vous vous épanouirez en tant qu’individu, meilleurs seront vos moments passés avec les autres, parce-qu’ils seront voulus et non subis…