Menu

Baisse historique des taux de crédit immo : nos conseils

juin 26, 2018 - Finances
Baisse historique des taux de crédit immo : nos conseils

Avec des chiffres en dessous de la barre des 1,50 % en moyenne, les taux de crédit immobilier sont actuellement à des niveaux historiquement bas, et il serait dommage de ne pas profiter de cette embellie pour concrétiser votre projet immobilier. Mais si les signaux semblent être tous au vert, encore faut-il pouvoir bien s’y prendre. Qu’il s’agisse d’une souscription, d’un rachat par une autre banque ou alors d’une renégociation des termes avec l’institution financière prêteuse, vous devez faire attention à quelques aspects pour éviter les mauvaises surprises.

Renégociation de prêt : ce qu’il faut savoir et faire  

La renégociation de crédit n’est autre qu’une sorte de rachat de prêt, à la seule différence que dans ce cas précis, vous ne changez pas de banque. Tout comme dans le cas d’un crédit conso, il vous sera possible de convaincre l’établissement qui vous a accordé le prêt immobilier d’accepter des termes moins rémunérateurs pour lui. Il peut être question de négocier un taux d’intérêt plus faible qu’à l’origine ou de parvenir à des mensualités plus souples.

Mais une telle démarche n’est véritablement bénéfique pour vous que si le capital de départ est important, et le crédit dans le premier tiers de remboursement d’une durée de 20 à 25 ans par exemple. Il est en outre bon de se lancer dans ce processus dans une période favorable, c’est dire lorsque la banque n’a pas encore atteint son quota de dossiers financés.

Si nouveau contrat il y a, ne perdez pas de vue les frais annexes, car la renégociation peut impacter l’assurance. De nouveaux frais de dossier peuvent par ailleurs s’ajouter dans le cas d’un rachat.

N’hésitez pas à regarder du côté de la concurrence 

Comme dans le cas d’une souscription où une estimation de prêt immobilier gratuite aide à trouver la meilleure offre, vous gagneriez à faire jouer la concurrence, car les banques peuvent « traîner les pieds » pour donner suite à votre demande de renégociation. Dans ce cas, vous pourriez valoriser l’option d’un changement de banque et d’un rachat.